12h17 – Une dégradation des conditions météorologiques se dessine pour la fin de weekend début de semaine prochaine à la Réunion.

Du mauvais temps en perspective?

La situation météorologiques est prévu évoluer ces prochains jours. Le temps chaud et relativement sec de ces derniers temps risque de laisser place à une dégradation pluvio-orageuse marquée.

Si la journée de samedi est déjà marquée par des précipitations localisées, c’est probablement à compter de dimanche que la dégradation s’installe progressivement.

Le vent tourne au secteur Nord Nord-Ouest et des averses importantes, accompagnées d’orages, pourraient donc commencer à intéresser certains secteurs de l’île en fin de weekend.

Le gros de l’épisode est suggéré lundi par les modèles de prévision. Néanmoins, l’ampleur et le timing reste encore à définir.

S’il est aisé d’anticiper à l’avance une possible dégradation, il est en revanche beaucoup plus difficile d’en déterminer l’intensité et le déroulement.

Le nombre de dégradation moins nette que prévu par le passé inspire donc à prendre du recul vis à vis des modèles de prévision, pour une événement prévu dans à minima 48h.

Conflit de masse d’air

À l’origine de cette dégradation, nous avons un conflit de masse d’air. La poussée anticylonique attendue ramène une masse d’air froide qui va entrer en conflit avec la masse d’air chaude dans le flux de Nord.

La température élevée de l’océan, l’instabilité de l’atmosphère et la présence de vent d’altitude pouvant renforcer les orages, sont des éléments allant dans le sens d’une dégradation pluvio-orageuse marquée.

Comme indiqué plus haut, ce scénario doit encore être confirmé, dans la mesure où ce phénomène est difficilement prévisible.

Cependant, il serait judicieux si vous avez prévu des sorties ou des activités près des rivières ou des ravines, de bien vous informer sur l’état des cours d’eaux de la Réunion.

LIRE PLUS : INFO VIGILANCE EN COURS

Il est également recommandé de consulter régulièrement les bulletins météorologiques diffusés par Météo France.

La rentrée sera-t-elle humide? Réponse lundi.